Infection au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19 : Le point

Quels sont les faits ? Quelles implications au cabinet dentaire ?

Télécharger ici en un seul clic tous les documents à jour de cette page

Chaque jour retrouvez ici l’essentiel de l’information sur la COVID 19 et  le point à date

La date de déconfinement et de reprise de notre activité prévue à partir du 11 Mai approche à grand pas. Pensons dès maintenant à organiser la réouverture de nos cabinets dentaires : nos conseils

 

15 AVRIL 2020 : LETTRE OUVERTE DE LA PRESIDENTE DE l’UFSBD

 

Les USA restent actuellement l’épicentre de l’épidémie pour l’OMS.

ONCD La fiche de traçabilité pour la régulation de vos patients (30 mars)

ONCD Guide de prise en charge téléphonique de vos patients

L’UFSBD et son partenaire Dental Monitoring vous mettent à disposition gratuitement un outil sécurisé de télésanté pour le suivi de vos patients. Cette société Française est répertoriée par le ministère de la santé comme outil disponible. En savoir plus

Accès direct => Information sur la prise en charge des URGENCES et les démarches pour les cabinets dentaires libéraux

Mieux connaitre le nouveau VIRUS

Ou découvrez GEODES l’accès à la géolocalisation des différentes pathologies

 

La vitesse de propagation est inédite dans une pandémie, et les actions mises en œuvre aussi (cliquez pour zoomer)

Situation du jour (mise à jour chaque soir) :

Le dernier point vidéo par le ministère des solidarités et de la santé

Définition de cas (03/04/20)

Zones d’exposition à risque (03/04/20)

Critères de définition d’une zone d’exposition à risque (13/03/20) Conduite à tenir (03/04/20)

Cartographie Mondiale interactive

Source « LE MONDE » ici

 

 

 

 

Taux de mortalité par pays (zoomer) (ce recueil ne prend en compte que les patients testés)

 

 

 

 

Journée mondiale de la santé- bucco-dentaire :

en période de confinement il faut adopter les bons gestes : notre communiqué de presse et notre fiche conseils relayée en cette journée.

L’évolution en France arrive aussi au stade 3 de Pandémie. Dans cette phase l’objectif étant d’étaler au maximum l’épidémie dans le temps pour assurer les fonctions vitales du pays (système de santé, sécurité, maintient de l’alimentation électrique, et fournitures essentielles). Pour l’OMS, l’Europe est l’épicentre de la pandémie.

 

Maintenir son cabinet : les éléments clefs à faire     Alerte Vigilance des systèmes d’aspiration

=> vous voulez vous porter volontaire pour le renfort des équipes médicales : c’est ici

⇒ Depuis le 14 mars 2020, la recommandation de l’UFSBD aux chirurgiens-dentistes est d’arrêter tout activité de soins à l’exception de la prise en charges des urgences dans les règles adaptées à la phase pandémique.

A la suite le Conseil National de l’Ordre a décidé de suivre cette position et a demandé l’arrêt de l’activité programmée et à organisé avec ses départements un dispositif de régulation.

Tous les cabinets doivent être fermé au public, les praticiens assurent un premier filtre téléphonique avec ses patients. Un cas d’urgence nécessitant un acte le patient sera orienté par la régulation sur un cabinet d’astreinte.

Seuls les cabinets volontaires pour être d’astreinte avec l’Ordre peuvent prendre en charge des patients sélectionnés par la régulation avec un matériel de protection individuelle adapté

=> Un dispositif de garde est mis en place à partir du jeudi 19 mars par votre conseil départemental de l’ordre.

Référez-vous aux consignes locales (notamment remise de matériels de protection)

Schéma d’organisation des urgences dentaires – cliquez pour zoomer

Télécharger le dernier protocole du Conseil National de l’Ordre

Chirurgien-dentiste : votre fiche individuelle de régulation pour vos patients au cabinet dentaire 30 MARS 2020

 

Formations ONLINE Ministère des solidarités et de la santé

 

Autorisations de sorties

 

Le Monde répond aux questions sur les règles de confinement

Pour les cabinets assurant les astreintes  quelques précautions à prendre:

– tous les patients sont considérés COVID-19 avec ou sans symptômes.

– dans la mesure du possible le patient attend à l’extérieur du cabinet. A son entrée il met un masque chirurgical. Il se lave les mains ou utilise un friction hydroalcoolique.

– Être 2 chirurgiens-dentistes pour des raisons de sécurité et assurer un travail à 4 mains.

– la tenue est une surblouse à usage unique, charlotte ou calot si cheveux courts, lunettes de protection enveloppante, et masque.

– la salle de soins est vidée au maximum de tout matériel, ce qui reste est recouvert de champs.

– la radiographie panoramique est privilégiée

– avant un examen buccal le patient réalise un bain de bouche à la polividone iodée (Bétadine BDB 2%) ou à base de peroxyde d’hydrogène (1%)

–  les actes avec rotatifs sont à proscrire le plus possible. Si nécessaire la digue est installée-en cas et les opérateurs utilisent un masque FFP2 (sans barbe pour assurer le joint périphérique)

– Entre 2 patients il est nécessaire d’avoir une heure pour l’aération de la salle, le nettoyage (produit appliqué et essuyé), puis la décontamination (produit appliqué sans essuyage) de toute les surfaces.

– après la vacation un douche est indispensable et changer de tenue de ville

Information Masques DGS  27 mars 2020

!! Attention pour l’efficacité des masques FFP2 il est impératif de ne pas avoir de barbe !!

=> Pour les praticiens d’astreinte en cas de difficulté sur les matériels de protection contactez votre ars et informez votre conseil de l’ordre ainsi que votre URPS.

Concernant les conditions économiques vis à vis de la fermeture pour les cabinet libéraux,vous pouvez bénéficier de différents dispositifs. Prenez contact avec votre cabinet comptable et votre syndicat.

Les mesures gouvernementales

Arrêt de travail pour garde d’enfants

Déclaration chômage partiel

Report des charges URSSAF

Voici un article international vis à vis de la pratique dentaire face à la situation pandémique

et télécharger une iconographie sur les mesures de sécurité au cabinet dentaire face à la COVID-19

Qu’est-ce que les Coronavirus ? / Les symptômes  / A quoi correspond le niveau d’alerte ? 

Où trouver des informations fiables ? / S’abonner à DGS-Urgent 

 

⇒ L’OMS le 11 mars a annoncé le passage en Pandémie face à la COVID-19.

Le 11 mars l’UFSBD en concertation avec le ministère des solidarités et de la santé a suspendu jusqu’au mois de Mai son programme d’expérimentation Article 51. Pour toutes les autres actions de santé publique sont ajournées jusqu’au  17 avril 2020 pour le moment.

Les formations continues sont suspendues jusqu’au 17 avril 2020. Les e-learning cabinet dentaire sur l’hygiène et l’asepsie sont maintenus.

⇒ Le 14 mars 2020, la recommandation de l’UFSBD aux chirurgiens-dentistes est de limiter leur activité uniquement à la prise en charges des urgences.

Actuellement beaucoup d’infox circulent notamment sur les réseaux sociaux. En tant que professionnels, ne les relayez pas, merci de ne vous référer qu’aux sites suivants :

 

Comment recevoir les messages d’alerte de la Direction Générale de la Santé (DGS) ?

Active depuis la préparation à la pandémie H1N1, tous les professionnels de santé sont invités à s’abonner à la lettre d’information émise en cas de situation d’urgence (habituellement 1 à 2 messages par an par rapport à des situations sanitaires).  ⇒ inscrivez-vous ici

Si vous avez une boite mail sécurisée (Mailiz, etc…)  vous êtes automatiquement abonné.

 

Qu’est-ce que les Coronavirus ?

Les coronavirus sont très répandus et peuvent causer des maladies généralement bénignes chez l’Homme. Cependant, deux d’entre eux ont entraîné de graves épidémies : le SRAS-CoV et le Mers-CoV.

Les Symptômes :

 

Quelle est la mortalité de la nouvelle souche SARS-CoV-2 (COVID-19) ?

Le virus en soit n’est pas mortel, la mortalité est indirecte. Elle provient de complications inflammatoires souvent sur des patients à terrains spécifiques. La complication la plus fréquente est une installation secondaire d’une pneumonie bilatérale qui nécessite une hospitalisation en service de soins intensifs.

Sur la souche COVID-19, la mortalité secondaire actuellement constatée au niveau mondial est assez variable (dans les cas diagnostiqués). La mortalité réelle avec les cas asymptomatiques est plutôt estimée à ce jour à 1,5%. Cette mortalité est influencée par des pathologies chroniques déjà existantes et le délai de prise en charge lors de l’apparition d’une atteinte respiratoire. Elle est supérieure a la grippe saisonnière.

Actuellement c’est la première fois dans l’humanité qu’un nouveau virus se répand si rapidement au niveau mondial, et notamment dans les pays occidentaux.

A quoi correspond les niveaux d’alerte évoqué ?

Il existe une graduation du risque épidémique et pandémique définit par l’OMS et reprise par les différents pays sur les virus. A chaque stade correspondent des mesures précises. La réponse des différentes instances n’est pas improvisée mais répond à ce plan organisé.

Pour la France ce plan a été décliné par rapport au virus COVID-19 dans ce guide ministériel. Nous vous conseillons d’en prendre connaissance.

Les enseignements des formations UFSBD sur les mesures pré-pandémiques (GRIPPE AVIAIRE H1N1) mises en place avec les DRASS sont-ils toujours d’actualités ?

Effectivement, nous sommes exactement dans la même situation et le plan de d’actions prépandémique/pandémie est tout à fait d’actualité pour ces virus respiratoires. Ce plan d’actions guide la réponse de l’action publique au niveau national et international.

  • Stade 0 : veille mondiale sur les nouvelles variantes de virus
  • Stade 1 : Freiner l’introduction du virus sur le territoire
  • Stade 2 : Freiner la propagation du virus sur le territoire
  • Stade 3 : Freiner les effets de la vague épidémique