Exercer en période pandémique

Retrouvez ici l’essentiel de l’information

sur l’exercice des cabinets dentaires pendant la COVID 19

Réactualisation le 13/04/2021

 

Actualités COVID-19 : Les chirurgiens-dentistes autorisés à vacciner

Depuis le 26 mars 2021, la Haute Autorité de Santé s’est prononcée pour autoriser les chirurgiens-dentistes à réaliser la vaccination contre la COVID-19. Le gouvernement a publié par décret les modalités d’application : cliquez ici

Cette recommandation inclut les étudiants et les praticiens retraités volontaires. 

L’UFSBD accueille favorablement cette décision de faire participer les chirurgiens-dentistes à la campagne vaccinale. L’odontologie est une profession médicale responsable investie en Santé Publique notamment à travers notre association, depuis plus de 55 ans. Les praticiens avaient répondus présent lors de la préparation à la grippe aviaire, nous espérons qu’il en sera de même pour passer à l’action sur la vaccination.

Les ARS vont assurer le recensement des praticiens volontaires pour mettre en relation avec les centres de vaccination via https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/

Dès maintenant les chirurgiens-dentistes sont invités à se former :

Phase 1 : une partie théorique est proposée en E-learning.

Pour bénéficier de cette formation gratuite, il vous suffit de créer un compte auprès de l’ EHESP (ici) en spécifiant votre entité de recrutement (c’est l’ARS) et en précisant que vous êtes candidat à la mission anti covid

Une fois enregistré, vous pouvez accéder au module de la formation sur la stratégie vaccinale d’une durée d’environ 2 heures.

Une attestation sera éditée sur la plateforme

Phase 2 : Une partie pratique.

Elle devra être réalisée et validée lors d’une première vacation sous la supervision d’un médecin d’un centre de vaccination.

Vous recevrez une attestation de suivi de formation une fois celle ci terminée.

Retrouvez les modalités de rémunération prévues pour la participation des Chirurgiens-Dentistes à la campagne vaccinale dans les centres dédiés : cliquez ici
Il est ainsi prévu pour les Chirurgiens Dentistes libéraux une indemnisation de 280 € par demi journée d’au minimum 4 heures et 300 € par demi journée d’activité effectuée le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés.
En cas d’intervention inférieure à 4 heures  le forfait sera 70€ par heure ou 75 € les samedis après midi  et les jours fériés.

Extrait du décret : 

« VIII bis. – Par dérogation à l’article L. 4141-1 du code de la santé publique, les chirurgiens-dentistes, à condition qu’ils aient suivi une formation remplissant les objectifs pédagogiques fixés pour la formation à la vaccination des pharmaciens d’officine mentionnée au 2° du III de l’article R. 5125-33-8 du même code, peuvent : 

« 1° Prescrire les vaccins dont la liste figure aux I et II de l’annexe 6 à toute personne, à l’exception des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l’hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection ; 

« 2° Administrer les vaccins dont la liste figure aux I et II de l’annexe 6 à toute personne, à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection. »  

 

Découvrez les résultats de l’enquête sur la vaccination des soignants contre la COVID-19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vaccination des professionnels de santé :

Tous les chirurgiens-dentistes et assistantes dentaires, quelque soit leur âge,  sont éligibles à la vaccination Covid-19. Retrouvez tous les lieux de vaccination et les modalités d’inscription sur les sites des ARS, Cpts ou https://sante.fr

L’HAS recommande 1 seule injection du vaccin pour les personnes ayant déjà contracté l’infection par le Sars-Co-V-2.
Elle recommande de la réaliser au minimum 3 mois après l’infection et de préférence avec un délai proche de 6 mois.
2 exceptions : Les personnes immunodéprimées et celles ayant déclarées un Covid après la première dose.
 

Vaccination des professionnels de santé :

Dans la première phase du plan de vaccination COVID 19 seuls les professionnels des secteurs de la santé de + de 50 ans ou avec comorbidité peuvent avoir accès aux centres de vaccination dédiés mis en place dans chaque département.

Cet accès concerne aussi les assistantes dentaires.

Les modalités de prise de rendez-vous sont propre à chaque département. Renseignez-vous auprès de votre URPS.

Besoin d’information sur la vaccination ? retrouver l’information par Santé Publique France

 

Attestations de déplacement

Les différentes attestations de déplacements actualisées sur le site du ministère de l’intérieur. L’attestation de déplacement est disponible ici au format numérique ou directement via l’application “TousAntiCovid” pour les professionnels libéraux.

-> Pour les trajets domicile/cabinet, la carte professionnelle sert de justificatif pour les chirurgiens-dentistes

Les employeurs doivent produire à leurs salariés et collaborateurs une attestation disponible ici, qui est permanente.

 

Utiliser et promouvoir l’application TousAntiCovid disponible au téléchargement sur :

 
 
 
 

Diagnostic Individuel réalisé par le chirurgien-dentiste :

Depuis le 4 Décembre, le ministère des Solidarités et de la Santé donne la possibilité aux chirurgiens-dentistes, professionnels de santé, de pratiquer des tests antigéniques. Vous pouvez retrouver ici l’arrété du 3 Décembre 2020 

Ces tests sont prioritairement destinés aux personnes symptomatiques. Ils doivent être utilisés dans un délai inférieur ou égal à quatre jours après l’apparition des symptômes.
Ces tests peuvent également être réalisés chez des
personnes asymptomatiques mais identifiées comme cas contacts, isolément ou au sein d’un cluster.

Aussi, ces tests peuvent être subsidiairement utilisés lorsque les professionnels de santé l’estiment nécessaire dans le cadre d’un diagnostic pour les autres personnes asymptomatiques.

Avant de réaliser ces tests, le praticien doit suivre une formation. L’AP-HP propose un e-learning gratuit disponible ici,

L’approvisionnement en tests antigéniques pourra se faire gratuitement auprès des pharmaciens, selon des modalités identiques à la distribution des masques FFP2. Il sera également possible de s’en procurer auprès des fournisseurs.

Tous les résultats ( positifs ou négatifs) devront être saisis via l’outil SI-DEP. Un tutoriel pour son utilisation est consultable ici, ( annexe médecin).

Pour rappel, tout praticien doit vérifier sa couverture auprès de son assureur en responsabilité civile professionnelle. 

 

Organisation professionnelle face au risque viral :

Les cabinets dentaires restent ouverts en période de confinement. En mars la fermeture n’avait pu être évitée suite à l’insuffisance de matériel de protection. Depuis cet été les cabinets ont été invités à prévoir un stock de 3 semaines à minima de matériel de protection (FFP2, gants, désinfectants, etc…).

La référence des pratiques face au coronavirus reste le document publié par la profession dans la version actualisée le 21 Janvier 2021 (à télécharger ici).

Un complément est apporté sur le traitement de l’air : Document REPIAS à télécharger

Informez vos patients sur la sécurité apportée par votre cabinet lors de leur rendez-vous : appuyer vous sur notre fiche patient 

 

 

Suivre les données sur les cas de COVID-19

Cartographie interactive

 

Incidence hebdomadaire par âge (CovidTracker)

Avis du conseil scientifique sur les stratégies à moyen/long terme : 26 octobre 2020

Le dernier point de situation officiel : par le ministère des solidarités et de la santé

-> COVID-19 – Outils pour les professionnels de santé par Santé publique France : ICI

-> Qu’est-ce qu’un Coronavirus ? Les données par l’INSERM, ICI

-> Situation mondiale : cliquez sur la carte

-> A quoi correspond les niveaux d’alerte évoqué ?

Il existe une graduation du risque épidémique et pandémique définit par l’OMS et reprise par les différents pays sur les virus. A chaque stade correspondent des mesures précises. La réponse des différentes instances n’est pas improvisée mais répond à ce plan organisé.

Pour la France ce plan a été décliné par rapport au virus COVID-19 dans ce guide ministériel.

Au niveau mondial et en France la pandémie reste au stade 3. Dans cette phase reste toujours d’étaler au maximum l’épidémie dans le temps pour assurer le maintient des fonctions vitales du pays (système de santé, sécurité, maintient de l’alimentation électrique, et fournitures essentielles).

  • Stade 0 : veille mondiale sur les nouvelles variantes de virus
  • Stade 1 : Freiner l’introduction du virus sur le territoire
  • Stade 2 : Freiner la propagation du virus sur le territoire
  • Stade 3 : Freiner les effets de la vague épidémique