UFSBD : une expertise

 

L’action de l’UFSBD est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les pouvoirs publics. En 2012, elle a resigné une convention nationale avec le Ministère de l’Education Nationale. Elle travaille également avec la Direction Générale de la Santé et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.

oms

Organisation mondiale de la Santé

Mandat OMS 2013 – 2017

 

Depuis sa création, en 1966, l’UFBSD intervient dans les écoles afin de transmettre des messages clés de prévention pour améliorer la santé bucco-dentaire des enfants. Elle est le partenaire prioritaire de l’Assurance Maladie pour promouvoir le programme M’T Dents. Forte de son expérience auprès des enfants, des familles et des enseignants, l’UFSBD a développé la conviction qu’il est nécessaire d’agir en prévention le plus tôt possible, auprès de très jeunes enfants et dans leurs différents lieux de vie.

La prévention bucco-dentaire fonctionne mais elle demande beaucoup d’efforts. Elle est contrainte par plusieurs idées reçues qu’il faut, pas à pas, déconstruire. La première idée reçue est que les dents de lait ne nécessiteraient pas de soins ni de brossage. Or on sait que le risque d’avoir une carie sur dent définitive est multiplié par 7 quand la dent de lait était déjà affectée par la carie. Autre idée reçue : le chirurgien-dentiste « fait mal » et les parents, consciemment ou inconsciemment, transmettent leur peur aux enfants.

Les bonnes habitudes d’hygiène et de santé se prennent le plus tôt possible, il est donc nécessaire de rencontrer les enfants dès le plus jeune âge pour les familiariser avec l’univers dentaire : leur apprendre les bons gestes d’hygiène et leur expliquer ce qu’est un cabinet dentaire et à quoi sert un chirurgien-dentiste. Par leur intermédiaire, on touche les parents et l’entourage éducatif. 

L’UFSBD est, depuis de nombreuses années, partenaire du Plan National Nutrition Santé (PNNS) car l’hygiène alimentaire est absolument clé dans la prévention bucco-dentaire. Les comportements alimentaires qui favorisent le surpoids et l’obésité sont aussi des comportements potentiellement délétères pour la santé bucco-dentaire.

Sans bannir aucun aliment et sans stigmatiser aucun comportement alimentaire en accord avec le PNNS, l’UFSBD recommande aux enfants de réduire le grignotage, de limiter la consommation de sucre (de type saccharose) et de manger équilibré. Plus que la quantité des sucres consommés c’est la fréquence et la nature de ces sucres qui peuvent avoir un impact sur la santé bucco-dentaire.

L’UFSBD appuie son expertise sur un important réseau organisé aux niveaux départemental et régional de chirurgiens-dentistes, habitués à intervenir auprès de différentes populations.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page