La maladie parodontale

Les maladies parodontales concernent tous les tissus qui sont en soutien des dents. Ceux-ci se dégradent en raison d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, mais également de plusieurs facteurs liés à l’environnement du patient : mauvaise alimentation, stress, addictions…  Les maladies parodontales sont également liées à d’autres pathologies (diabète, VIH…) ou traitements (chimiothérapie, corticothérapie).

Les maladies parodontales ont aussi des conséquences sur la santé globale : maladies cardio-vasculaires, rhumatismes, accouchements prématurés, obésité… Chez les personnes âgées, la parodontite est un facteur d’aggravation de la dépendance et du repli sur soi.

Il est aujourd’hui nécessaire de réfléchir à la santé bucco-dentaire à horizon 2025 d’une société :

  • vieillissante et confrontée à la prise en charge de la dépendance,
  • qui a adopté des modes de vie qui multiplient les risques,
  • marquée par l’émergence de maladies chroniques dont on ne maîtrise pas encore complètement les interdépendances ni la coordination des soins.

 C’est la raison pour laquelle l’UFSBD a  souhaité engager des politiques de prévention contre les maladies parodontales, et ce en particulier pour les populations les plus fragiles : femmes enceintes, personnes âgées, personnes handicapées, personnes souffrant de maladies chroniques ou en traitement oncologique.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page